Les Communautés d’universités et établissements

Actualités des Communautés d’universités et établissements

Des pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) aux communautés d’universités et établissements (COMUE)

Les PRES ont vu le jour dans le cadre de la loi Recherche en 2006. Ils ont été conçus comme des groupements d’universités et d’établissements d’enseignement supérieur. Instruments de coopération, ils visaient à renforcer l’efficacité, la visibilité et l’attractivité du système d’enseignement supérieur et de recherche français – notamment à l’étranger.

La loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche a apporté d’importantes modifications à ce dispositif : elle substitue aux pôles de recherche et d’enseignement supérieur des regroupements d’établissements qui peuvent se constituer selon trois modalités : la fusion d’établissements, l’association d’établissements et la communauté d’universités et établissements, dite COMUE.

Les COMUE deviennent de plein droit une nouvelle catégorie d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP), avec d’importantes conséquences en termes de gouvernance et de représentativité des membres de la communauté universitaire.

L’ambition de ces regroupements est, sur un territoire donné et sur la base d’un projet partagé, de coordonner l’offre de formation et la stratégie de recherche et de transfert des établissements publics d’enseignement supérieur. La nouvelle loi ne remet pas en cause la nécessité pour les établissements de se regrouper afin de constituer des ensembles cohérents avec une meilleure visibilité internationale.

À Paris et en Île-de-France

Dans l’académie de Paris, le modèle de la COMUE a été privilégié par les acteurs universitaires. On en dénombre 4 :

À l’échelle de l’Île-de-France, outre les COMUE parisiennes, il existe 4 autres COMUE :

Voir tous

Les Communautés d’universités et établissements