Le Docteur Gaston Poix a fait de la Faculté de Médecine de Paris sa légqtairm 5niverselle en 1952 en vue de soutenir les chercheurs dans les domaines de la phtisiologie et de la pneumologie.

Conformément aux vœux du Docteur Poix, la Chancellerie des universités de Paris attribue chaque année les revenus du legs sous forme de subventions à des laboratoires de recherche universitaire situés en Ile de France, rattachés à l’une des sept universités franciliennes dispensant des études médicales, à l’Institut Pasteur, à l’Institut Curie ou à l’Institut Gustave Roussy.

Un protocole fixe notamment les objectifs suivants :

  • promouvoir l’émergence de chercheurs et de groupes de chercheurs en pneumologie et en pneumo-phtisiologie ;
  • favoriser la coopération entre les équipes franciliennes de pneumologie en matière de recherche ;
  • permettre le développement de travaux effectués par ces dernières en collaboration avec des équipes de recherche relevant d’autres disciplines.

En 2016, 30 dossiers ont été soutenus pour un total de l’ordre de 640 000 €.

Le jury du legs Poix est présidé par Madame Marie-Laure Coquelet, Vice-chancelier des universités. Elle est assistée dans son rôle par un Vice-président scientifique, membre de l’Académie de Médecine : Monsieur le Professeur Bouchard, Président de la Société européenne d’endocrinologie.

Le Pr Philippe Bouchard, membre de l’Académie nationale de Médecine, Vice-président scientifique du jury et Marie-Laure Coquelet, Vice-chancelier des universités de Paris, Présidente du jury, réunis en salle Gréard.

 

Être candidat : les documents utiles

Appel à candidature pour le legs Poix 2017

Formulaire de candidature pour le legs Poix 2017

Formulaire d’identification de la recherche médicale financée par le legs Poix : étude clinique

Formulaire d’identification de la recherche médicale financée par le legs Poix : étude expérimentale

Le legs Poix dans la presse spécialisée

Le soutien financier qu’apporte le legs Poix à la recherche dans les domaines de la phtisiologie et de la pneumologie est reconnu. Voici quelques références d’articles récents le mentionnant :

  • Heterozygous RTEL1 mutations are associated with familial pulmonary fibrosis. European Respitory Journal. Caroline Kannengiesser, Raphaël Borie, Christelle ménard, Marion réocreux, Patrick Nitschké, Steven Gazal, Hervé Mal, Camille Taillé, Jacques Cadranel, Hilario Nunes, Dominique Valeyre, Jean-François Cordier, Isabelle Callebaut, Catherien Boileau, Vincent Cottin, Bernard Grandchamp, Patrick Révy, Bruno Crestani. May 28 2015 doi 10.1183/09031936.00040115
  • New Insights about miRNAs in Cystic Fibrosis. The American Journal of Pathology. Florence Sonneville, Manon Ruffin, Loïc Guillot, Nathalie Rousselet, Philippe le Rouzic, Harriet Corvol and Olivier Tabary. Vol; 185, N°4, April 2015
  • New perspectives for investigating respiratory failure induced by cervical spinal cord injury. Neural Regen Res. Bonay M, Vinit S (2014). Nov 15;9(22):1949-51. doi: 10.4103/1673-5374.145367. PMID:25598774
  • Interdisciplinary approaches of transcranial magnetic stimulation applied to a respiratory neuronal circuitry model. PLoS One. Nov 18;9(11):e113251. doi: 10.1371/journal.pone.0113251. eCollection 2014. PMID:25406091 Vinit S, Keomani E, Deramaudt TB, Spruance VM, Bezdudnaya T, Lane MA, Bonay M, Petitjean M (2014).
  • A Murine Model of Cervical Spinal Cord Injury to Study Post-lesional Respiratory Neuroplasticity. J Vis Exp. May 28;(87). doi: 10.3791/51235. PMID:24894020 Keomani E, Deramaudt TB, Petitjean M, Bonay M, Lofaso F, Vinit S (2014).